Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 11:01

Cette semaine, René Bonnet rend hommage à une très grande artiste, de réputation internationale et pourtant encore trop méconnue en France et à Paris, Chana Orloff. Mais il n'est jamais trop tard pour bien faire et le Conseil de Quartier , avec le soutien actif de notre association, a défendu et défend toujours auprès de la Mairie de Paris l'érection d'une statue de Chana Orloff à proximité de son ancien atelier, idéalement Avenue René Coty.

 

Nous vous tiendrons bien entendu informés des suites de ce dossier mais en attendant, découvrons ce que René nous réserve !

 

"Connaissez-vous l’Ateler de Chana Orloff 7Bis Villa Seurat ?

 

L’Atelier est magnifique. Il a été construit en 1926 par Auguste Perret pour Chana Orloff.

 

C’est le premier atelier en béton armé réalisé dans Paris. Le plan a été voulu par l’artiste.

 

L’ensemble est lumineux, pratique. Une première pièce permet de présenter les sculptures. La deuxième pièce est l’atelier proprement dit. Tout est lumineux. Une mezzanine permettait à Chana de tourner autour de ses modèles et de ses ébauches. Partout la lumière.

 

L’atelier est resté dans la famille de l’artiste. On peut y rencontrer ses petits enfants et leurs enfants. On peut aussi y voir beaucoup d’œuvres de l’artiste.

Chana Orloff est née en Ukraine en 1888. Sa famille est victime des pogroms de 1905. Toute la famille (les parents, les 9 enfants et la grand mère) vont s’installer en Palestine. Chana fait des travaux de couture et décide, en 1910, d’aller en France. Elle a 22ans. Elle travaille chez Paquin  et fréquente le milieu artistique de Montparnasse. Ses dons sont vite remarqués dans la couture mais aussi dans le dessin. Elle entre à la Petite Ecole (la Grande Ecole aujourd’hui Ecole des Beaux Arts est alors payante et interdite aux  femmes).

Elle étudie la sculpture à l’Académie Vassilieff où elle rencontre Soutine, Modigliani, Pascin, Zadkine.

Elle expose dès 1913. Elle épouse en 1916 le poète Ary Justman. Leur fils Elie nait en 1918.

La période de la Guerre est bien sur très difficile mais Chana et Ary participent à l’aventure de SIC (Son, Images, Couleurs )avec Birot, Appolinaire, Satie et bien d’autres. Ary ne peut entrer dans l’armée française. Il sert comme ambulancier dans l’armée US et meurt malheureusement de la grippe espagnole en 1919.

Chana se bat pour elle et pour son fils. Elle est soutenue par ses amis. Elle travaille beaucoup : la pierre, le marbre, le bois et le bronze. Elle est populaire et multiplie les portraits du « Tout Paris ».

Elle reçoit la Légion d’honneur en 1925 et la nationalité française pour elle et pour son fils la même année.

Elle multiplie les expositions en France et aux Etats Unis où elle se rend entre 1929 et 1931.

La montée du nazisme en Allemagne l’inquiète. Sa sculpture devient plus dure, plus sérieuse.

Elle échappe de justesse à la Rafle du Vel d’Hiv du 16 juillet 1942. Elle passe en Suisse où elle travaille jusqu’à la fin de la Guerre. Son Atelier a été pillé. Elle le fait revivre avec l’aide de son fondeur Rudier. Elle laisse une statue décapitée par les nazis - que l’on peut voir Villa Seurat  -pour que l’on n’oublie pas ce qui s’est passé.

Chana continue son œuvre en France mais aussi aux EU et en Israël. On peut voir ses œuvres au Centre Pompidou, au Musée des Années 30 de Boulogne Billancourt, aux EU et en Israël,

Je pense au monument de Ein Guevau bord du Lac de Tibériade.

L’Atelier de la Villa Seurat est resté dans la famille depuis son décès en 1968. Quelle émotion de le découvrir derrière sa belle façade au milieu de la charmante rue de la Villa Seurat qui a accueilli : Couturier, Gromaire, Dali, Soutine, Anaïs Nin et Miller.

C’est une histoire familiale exceptionnelle, un résumé d’un moment important de l’histoire de France. La visite de l’Atelier rencontre un grand succès lors des Journées du Patrimoine. On peut y suivre des conférences,des soirées poétiques ou musicales. Nous vous invitons à y participer en consultant le site : www.Chana-Orloff.com ".

 

René Bonnet.

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Montsouris - dans Histoire et histoires du 14ème
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Collectif Montsouris
  • : ce blog associatif, celui du Collectif Montsouris, traite essentiellement 4 sujets : 1. la préservation et l'entretien du Parc Montsouris, 2. la circulation automobile dans le quartier Montsouris, 3. l'amélioration des transports publics dans le quartier Montsouris avec comme projet phare la création d'une passerelle au nord de la station de RER Cité Universitaire 4. l'histoire du quartier Montsouris en particulier et du 14ème arrondissement de Paris en général.
  • Contact

Recherche

Archives

Liens