Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 09:30

Hier soir, à la Société des Gens de Lettres avait lieu un vibrant hommage à François CARADEC et notamment par l'intermédiaire de notre ancien Président, Philippe Guillaud qui l'a bien connu et qui nous autorise à reproduire ci-dessous l'intégralité de son intervention :

 

"J’ai rencontré François Caradec en 2000. En fait c’est Caroline que j’avais tout d’abord rencontrée et « recrutée » aussitôt dans notre association en tant que journaliste pour nous aider à mieux « communiquer » … et François nous a rejoints peu après.

 

Notre relation de voisinage est vite devenue une relation amicale « franche et directe » à la mode Caradec, François n’ayant pas son pareil pour nous dire, ce qu’il pensait sans fioritures inutiles et cela me plaisait bien !

 

Chacune de nos rencontres étaient émaillées d’anecdotes ou de récriminations la plupart tout à fait justifiées. D’autres un peu moins me semblait-il. Un jour il me parle des bancs du parc Montsouris en me disant avec son air bougon « c’est quoi ces foutus bancs ils sont soit trop haut, soit trop bas, soit mal placés, fais quelque chose ». Je me suis dit « laisse filer », François est énervé ce matin. Peu après, je suis allé au parc et en effet j’ai trouvé comme lui que les bancs étaient soit trop haut, soit trop bas, soit mal placés.

 

Il y a une autre anecdote qu’il adorait raconter, c’est celle de la « pissotière » du haut de la rue Liard. Une vieille histoire dont je vous raconte seulement la fin : les habitants du coin n’en pouvaient plus de cette pissotière, par chance ils furent écoutés et elle finit par être démolie. Le soir même, les promeneurs trouvèrent à son emplacement un gigantesque et énigmatique bouquet de lilas.

Personne n’impressionnait François, il parlait librement et était aux antipodes du « politiquement correct » … c’est surement cela aussi que j’appréciais, ainsi que son humour débridé et décapant.

 

Doyen de notre association, il était parmi notre petite centaine d’adhérents, l’un des esprits les plus vifs … par contre il avait un peu de mal à supporter ceux qui s’écoutaient parler ou les esprits un peu lents.

 

Ses écrits ne visaient pas seulement à nous divertir, ils nous permettaient de mieux faire passer nos messages auprès des élus ou autres autorités. On se souvient tous de la « Complainte de la Tombe Issoire » au moment de la création du Quartier Vert ou « Je me souviens de la rue Gazan ». Ces textes que le quartier lui inspirait, se sont tous retrouvés sur les bureaux de Pierre Castagnou et Bertrand Delanoë .  

 

Il y en a un dont je ne me lasse pas qui  s’appelle : « L’embouteillage »".

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Montsouris - dans Clin d'oeil !
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Collectif Montsouris
  • : ce blog associatif, celui du Collectif Montsouris, traite essentiellement 4 sujets : 1. la préservation et l'entretien du Parc Montsouris, 2. la circulation automobile dans le quartier Montsouris, 3. l'amélioration des transports publics dans le quartier Montsouris avec comme projet phare la création d'une passerelle au nord de la station de RER Cité Universitaire 4. l'histoire du quartier Montsouris en particulier et du 14ème arrondissement de Paris en général.
  • Contact

Recherche

Archives

Liens