Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 19:43

L’Association pour la Sauvegarde de la Petite Ceinture de Paris et de son Réseau Ferré (ASPCRF) dont nous partageons largement les conclusions sur l'intérêt de préserver l'usage ferroviaire de la Petite Centinure attire notre attention sur deux enquêtes publiques sur le point de se terminer.

 

Ces deux enquêtes publiques concernant incidemment l'avenir de la Petite Ceinture ferroviaire ont été lancées, qui nécessitent une participation la plus large possible du public concerné.

 

Il s'agit de :

 

- L'enquête publique sur la révision du Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF) ;

 

- L'enquête publique sur la révision du Plan de déplacements urbains d'Île-de-France (PDUIF).

 

Il reste encore quelques jours pour nous exprimer sur ces deux projets : jusqu'au 14 mai pour le SDRIF et jusqu'au 18 mai pour le PDUIF.

 

Les projets et les modalités de consultation et de contribution sont présentés de manière exhaustive sur le web :

 

http://www.enquetespubliques.iledefrance.fr/

 

L'ASPCRF nous invite à défendre l'immense intérêt qu'aurait la réutilisation de la Petite Ceinture pour les transports dans la capitale et dans notre région et nous reprenons ci-dessous la conclusion de leurs travaux :

 

le tramway T3 a été mis en service en 2006 sur les boulevards des Maréchaux et non sur la Petite Ceinture (alors que ce dernier site était jugé bien plus pertinent d'un point de vue économique et technique, comme l'a démontré la Cour des Comptes en 2010 et les études techniques de Réseau Ferré de France).

Il rencontre depuis lors un succès indéniable en terme de requalification urbaine. En revanche, initialement prévu pour 100 000 voyageurs/jour, le T3 a atteint 137 000 voyageurs/jour avant son prolongement en 2012 et dépasse aujourd'hui les 300 000 voyageurs quotidiens, sur l'ensemble des deux tronçons T3a et T3b (un terminus intermédiaire a été aménagé à la Porte de Vincennes, pour améliorer la régularité du parcours).

Depuis la mise en service du prolongement, la RATP reconnaît un état de saturation réel de la ligne, des difficultés d'exploitation en heure de pointe et lors des évènements sportifs ou culturels (Parc des expositions de la porte de Versailles, Stade Charléty, spectacles au Zénith de Paris, embouteillages chroniques).

De plus, de nombreux projets d'aménagements voient le jour, dont notamment :
- Le Balargone ou "Pentagone français" à Balard ;
- La Tour Triangle dans le 15e arrondissement ;
- La ZAC Rungis dans le 14e arrondissement ;
- La ZAC Paris Rive Gauche ;
- La ZAC Bercy Charenton ;
- L'ouverture de la gare Rosa Parks en 2015 ;
- La création du campus Condorcet ;
- La ZAC de La Chapelle Internationale ;
- La ZAC des Batignolles.

L'ensemble de ces projets urbains, situés dans la zone d'intervention de la Petite Ceinture ferroviaire, nécessite de prévoir une offre de transports en commun fiable, complémentaire et adaptée aux besoins de déplacements. La desserte locale étant assurée par le "cabotage" fin du T3, une desserte rapide et efficace pourrait être assurée par la Petite Ceinture réhabilitée.

La PC dispose d'un nombre de stations inférieur à celui du T3 mais celles-ci se situent aux pôles de correspondances stratégiques. C'est ainsi que pour éviter de passer par le centre de Paris, la mise en correspondance de certaines gares pourraient améliorer le maillage territorial de l'agglomération tout en permettant la désaturation de nombreuses lignes de métro et RER".

Il convient de souligner que pour notre quartier, la station Cité Universitaire pourrait ainsi devenir un point de connection important entre la ligne de RER B et la Petite Ceinture.

  

"Il est également important de conserver les installations ferroviaires destinées aux marchandises (gares des Gobelins, La Chapelle, Bercy-Rapée) et de développer des solutions innovantes par cargo-tram afin de diminuer le nombre de camions en ville tout en respectant la qualité de vie des riverains. (...)

Au vu de la conjecture économique, de l'augmentation considérable des prix de l'énergie à moyen-terme, de la densification des abords immédiats de la Petite Ceinture ferroviaire, de la densification de la région parisienne avec le Grand Paris, de la diminution de la pollution voulue par le Grenelle de l'environnement, de nombreux acteurs institutionnels se sont prononcés en faveur de la préservation à long terme de la ligne ces derniers mois. (...).

 

L'association réaffirme donc la nécessaire préservation des installations ferrées existantes de la ligne sur ses 23 km et la limitation au maximum de la présence humaine sur le site afin de ne pas en détériorer la nature en terme de biodiversité et de ne pas obérer l'avenir en termes de transports de voyageurs et de marchandises. Elle demande le maintien de la ligne et des raccordements avec les artères ferroviaires au sein du Réseau Ferré National de RFF et la réversibilité de tous les aménagements réalisés ou envisagés".

Cette position nous semble frappée au coin du bon sens et c'est pourquoi nous vous invitons vivement à vous connecter sur le site http://www.enquetespubliques.iledefrance.fr/ afin de défendre notre point de vue !

  

Stéphane Fertier

Président du Collectif Montsouris

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Montsouris - dans Circulation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Collectif Montsouris
  • : ce blog associatif, celui du Collectif Montsouris, traite essentiellement 4 sujets : 1. la préservation et l'entretien du Parc Montsouris, 2. la circulation automobile dans le quartier Montsouris, 3. l'amélioration des transports publics dans le quartier Montsouris avec comme projet phare la création d'une passerelle au nord de la station de RER Cité Universitaire 4. l'histoire du quartier Montsouris en particulier et du 14ème arrondissement de Paris en général.
  • Contact

Recherche

Archives

Liens