Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 18:11

20150203_174204.jpgLe 3 février, vers 12 heures, un très grave accident de la circulation a de nouveau eu lieu place Debu Bridel (parc Montsouris) dans le 14ème  entre un automobiliste roulant à grande vitesse et un cycliste.


Avant de finir sa course impasse Lemaignan, lieu où se trouvent habituellement de nombreux élèves de l’école qui se trouve dans cette rue, le véhicule a arraché un potelet et franchi les barrières de sécurité bordant la place. Un cycliste qui se trouvait à proximité a été renversé et son état jugé sérieux.

 

 

Le bilan aurait donc pu être encore plus dramatique !


C’est loin d’être le premier accident aux abords d’une des entrées principales du parc Montsouris fréquenté par 10 000 personnes chaque jour. photo-accident-fev.-2015.jpg


La circulation dans ce quartier est devenue infernale depuis le début des années 2000, date de création du quartier vert Tombe Issoire et le report du trafic aux abords du parc Montsouris, ce qui est un non sens.


En 2013, la Mairie avait décidé un aménagement intéressant en mettant l’Avenue Reille en sens interdit entre l’Avenue Coty et la Rue Gazan, ce qui aurait apaisé en partie le quartier.

 

Malheureusement la mairie a fait marche arrière en raison de l'opposition de certains habitants de la Rue Nansouty inquiets de ce changement de plan de circulation. Il serait aujourd’hui urgent de reprendre ce projet ne serait-ce qu'à titre expérimental.

  

Le Collectif Montsouris intervient en ce sens auprès tant de la Préfecture de Police que de la Mairie de Paris.

 

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés du résultat de nos démarches.

Repost 0
Published by Collectif Montsouris - dans Circulation
commenter cet article
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 14:27

accident-Rue-Gazan-le-20.10.JPGVous vous souvenez certainement que nous avions  très récemment déploré auprès de la Préfecture de Police leur perception de la situation dans notre quartier qu'elle ne considère comme ni prioritaire ni particulièrement accidentogène ( LE COLLECTIF MONTSOURIS SAISIT LE PREFET DE POLICE DE PARIS ! ).

 

Eh bien, malheureusement, les faits nous donnent raison et les haibitants du quartier mais aussi les nombreux promeneurs du dimanche dans le Parc Montsouris ont pu assister un accident spectaculaire qui donne le tournis !

 

Les photographies se passent de tout autre commentaire si ce n'est que, même si la chaussée était particulièrement glissante ce jour-là, nul doute que si la vitesse avait été respectée, le véhicule ne se serait pas retrouvée sur le toit ! A noter également, encore une fois, que cet accident a eu lieu au niveau d'un passage dit protégé et qu'il aurait pu avoir des conséquences dramatiques pour les piétons.

 

accident-Rue-Gazan--2-.JPG

Repost 0
Published by Collectif Montsouris - dans Circulation
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 18:13

Nous vous avions informés de notre démarche auprès de la Préfecture de Police, il y a quelques jours, afin de nous plaindre de la réponse qui nous avait été faite au sujet de la sécurité routière dans notre quartier ( LE COLLECTIF MONTSOURIS SAISIT LE PREFET DE POLICE DE PARIS ! ).

 

Paris-controle-de-vitesse-2.jpgMonsieur le Préfet de Police a manifestement été sensible à nos arguments puisqu'en fin de semaine dernière, nous avons pu constater que de nouveaux contrôles de vitesse avaient lieu Rue de la Cité Universitaire, dans la soirée Paris--controle-de-vitesse-1-copie-1.jpg.

 

Gageons que de telles opérations se reproduiront régulièrement et surtout à des heures différentes de la journée afin que les services concernés soient enfin convaincus de l'impérieuse nécessité de sécuriser ce secteur et surtout le passage protégé des piétons qui vont au Parc ou le quittent.

 

Nous vous tiendront bien entendu informés de toute nouvelle initiative dans ce domaine.

Repost 0
Published by Collectif Montsouris - dans Circulation
commenter cet article
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 10:41

Paris-embouteillage-3.10--2-.jpgDepuis la rentrée, les habitants du quartier ont pu assister maheureusement au retour des bouchons, en fin d'après-midi entre 17 et 19 heures.  Nous rappelons que cette situation pose d'importants problèmes de santé publique puisqu'il y a une accumulation de particules fines ( Objectif 2012 : la création d'une ZAPA autour du Parc Montsouris ! ) dans une zone limitée sans que la proximité du parc et donc d'un espace vert atténue cette pollution, bien au contraire.

 

Il est donc indispensable qu'à la faveur des prochaines élections municipales, les différents candidats se penchent sérieusement sur la question et apportent enfin des réponses satisfaisantes pour tous. Le Collectif Montsouris est parfaitement conscient que l'on ne peut pas résoudre ce problème sans approche globale et qu'il ne s'agit pas de favoriser un quartier au détriment d'un autre. Paris-embouteillage-3.10.jpgMais précisément, il est peut être temps de faire un bilan objectif des quartiers verts situés à proximité qui ont eu aussi pour effet secondaire négatif de reporter toute la circulation sur les rues à proximité du parc Montsouris, ce qui est tout de même un comble. Le combat doit donc être poursuivi pour que chacun prenne ses responsabilités.

Repost 0
Published by Collectif Montsouris - dans Circulation
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 11:44
     
Nous avions déjà évoqué la réponse négative du préfet de Police à la demande d'implantation d'un radar de contrôle de vitesse Rue Gazan La rue Gazan n'est pas un axe prioritaire pour la Préfecture de police ! .
    
 
Nous ne pouvions pas rester sans réagir et avons par conséquent décidé d'écrire directement au Préfet de Police de Paris  afin d'atttirer son attention sur la situation exacte et particulière de notre quartier. En voici les termes :
 
"Monsieur le Préfet,
 
Monsieur Pascal CHERKI, député-Maire du 14ème arrondissement de Paris, a porté à ma connaissance votre correspondance du 27 mai 2013 aux termes de laquelle vous refusez l’installation d’un dispositif automatisé de contrôle de vitesse rue Gazan  dont l’accidentologie n’est pas suffisante.
 
Néanmoins, vous précisez qu’afin de compléter l’installation récente d’un radar pédagogique, vous aviez demandé à vos services de police de conduire dans cette voie des opérations de contrôle de la vitesse et que vous seriez attentif à l’évolution de la situation.
 
Les termes de votre courrier ne manquent pas de nous surprendre à plus d’un titre.
 
  • Tout d’abord, permettez-moi de vous indiquer que le radar pédagogique évoqué dans votre courrier du 27 mai dernier n’est toujours pas posé.  
 
  • Ensuite, je vous rappelle vous avoir saisi il y a exactement un an (Lettre du 29/09/2012) au sujet d’un grave accident mettant en cause deux bus de la RATP, le 19 septembre 2012, au carrefour Gazan / Liard dans le 14ème arrondissement et ayant blessé plusieurs personnes. Le bilan aurait pu être beaucoup plus grave puisque l’un des véhicules avait fait une embardée sur le trottoir de la rue Liard avant de s’encastrer dans le mur de protection surplombant la petite ceinture.
Nous vous avions alors alerté sur le fait que notre association dénonce depuis plusieurs années la vitesse excessive des véhicules qui empruntent les rues autour du Parc Montsouris (Rues Deutsch de la Meurthe, Nansouty, Avenue Reille et les rues Gazan et de la Cité universitaire) et avait obtenu pour ce motif la réalisation d’une zone 30.  
 
Depuis, nous avons constaté  un autre accident à l’angle Avenue Reille/Gazan qui a même justifié l’arrachage d’un arbre contre lequel le véhicule s’était encastré.
 
Nous ne partageons donc pas l’avis de vos services sur l’absence de dangerosité de cet axe de sortie de Paris qui est emprunté par de très (trop) nombreux véhicules à proximité d’un parc particulièrement fréquenté notamment par les jeunes enfants et les personnes âgées qui sont des piétons vulnérables.
 
  • Ensuite, dans notre lettre du 29 septembre 2012, nous déplorions également l’opposition de vos services, d’après la mairie, à la pose  de coussins berlinois Rue Gazan.     
Ce projet avait été voté en Conseil de Quartier qui devait en assurer le financement et approuvé par le Maire d’Arrondissement qui est d’accord avec nous pour considérer que les aménagements existants sont insuffisants pour faire respecter la vitesse limitée à 30 km/h.  
 
Nous n’avons jamais reçu la moindre réponse de votre part à ce sujet nous donnant les motifs de ce refus.
 
  • Compte tenu de cette situation, Monsieur le Maire nous avait alors assuré avoir obtenu de vos services un accord pour installer un radar de contrôle automatisé de la vitesse, en complément d’un radar pédagogique.
 
Une réunion sur place a d’ailleurs eu lieu au mois de mars dernier avec l’un de vos représentants pour étudier l’emplacement des deux radars.
 
  • Enfin, s’agissant des opérations de contrôles de vitesse dans le quartier, si elles ont eu lieu, c’est au cours de la dernière semaine d’août à une période qui n’est aucunement révélatrice de la situation réelle du quartier. Nous doutons par conséquent sérieusement de l’efficacité et de l’intérêt de telles opérations dans ces conditions.
 
***
 
En conclusion, nous ne comprenons pas l’opposition systématique de vos services à toutes les installations censées lutter efficacement et de manière pérenne contre la vitesse excessive des véhicules aux alentours du Parc Montsouris sauf à considérer que pour la Préfecture de Police la Rue Gazan est en réalité un axe majeur de sortie de Paris qui ne dit pas son nom et que vous entendez le préserver de toute entrave à la circulation, au détriment de la sécurité et de la santé publiques de la population locale.
        
 
 
Compte tenu de l’importance de la présente et de l’absence de toute réponse à notre précédent courrier, je vous prie de bien vouloir nous excuser de l’envoi sous la forme recommandée.
 
Monsieur Pascal Cherki nous lit naturellement en copie.
 
En vous remerciant par avance de l’attention que vous réserverez à la présente et des réponses que vous y apporterez,
 
Veuillez recevoir, Monsieur le Préfet, l’expression de mes salutations distinguées.
 
 
 
Stéphane Fertier
Président du Collectif Montsouris
 
     
Repost 0
Published by Collectif Montsouris - dans Circulation
commenter cet article
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 17:32

Après plusieurs années de revendication, le Collectif Montsouris a obtenu la création d'une zone 30 autour du Parc Montsouris afin de lutter contre la vitesse souvent excessive de véhicules qui empruntent toujours plus nombreux d'un côté, les Rues Deutsch de la Meurth/ Nansouty et de l'autre, l'Avenue Reille et les rues Gazan/Cité Universitaire/ d'Arcueil respectivement comme voie d'entrée et de sortie de Paris depuis la création du quartier vert de la Tombe ISSOIRE et les travaux porte d'Orléans.

 

Cette zone 30 est cependant loin d'être terminée en termes d'aménagement et c'est la raison pour laquelle, le Collectif Montsouris demande désormais à la mairie de compléter les installations existantes afin de la rendre efficace.

 

En début d'année, nous avions reçu la réponse suivante de la mairie :  

-          Les séparateurs avenue Reille seront remis (l'équipe volante de la mairie a programmé la pose) ;

-          Le radar pédagogique et l’autre radar de contrôle sont validés par la Préfecture de Police de Paris  ;

-          Le renforcement de la signalisation de la zone 30 est validé. Il interviendra dans le premier semestre ( Zone 30 du Parc Montsouris : du nouveau en perspective ! ).

 

Une réunion avait d'ailleurs eu lieu au printemps avec les différents services techniques concernés ( Double radar Rue Gazan ! ).

 

C'est donc avec la plus grande surprise et une vive déception que nous avons été avisés, cet été, par Monsieur Cherki, Maire du 14ème, que le radar automatisé de contrôle de vitesse ne serait finalement pas posé, la Préfecture de Police ayant jugé que

 

"l'analyse objective de l'accidentologie Rue Gazan ne conduit pas à retenir cet axe parmi les voies prioritaires de la capitale pour l'installation d'un (tel) dispositif.

 

Néanmoins, pour compléter l'installation récente d'un radar pédagogique (sic !), j'ai demandé aux services de police de conduire dans cette voie des opérations de contrôle et d'être particulièrement attentifs à l'évolution de l'accidentologie sur le secteur" !

 

Si nous sommes d'accord avec le Préfet de Police pour considérer que cet axe ne doit pas être théoriquement prioritaire mais secondaire, dans les faits, force est de constater que malheureusement, en termes de fréquentation, le plan de circulation actuel dans le sud de Paris en a bien fait un axe principal d'entrée et de sortie et que l'on peut redouter une dégradation sérieuse de la situation lorsque l'Avenue du Général Leclerc sera, comme on nous le promet, "civilisé" !

 

Que dire par ailleurs de l'efficacité du "récent" radar pédagogique évoqué par la préfecture de Police puisqu'il n'a toujours pas été posé à ce jour ! Le nouveau Préfet a certainement été mal informé...par ses services.

 

Enfin, quant aux contrôles de vitesse annoncés, ils ont effectivement eu lieu...cette semaine, au mois d'août à une période où il est unanimenent reconnu que la circulation automobile n'est pas la plus farouche dans les rues de la capitale...

P1000768.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut dès lors facilement deviner les prochaines conclusions d'une telle opération qui, bien entendu, conforteront la position de statut quo de la Préfecture de Police.P1000773.JPG

 

Monsieur le Maire nous a assuré depuis qu'il réitérait sa  demande de radar automatique mais il est tout de même extrêmement regrettable qu'en matière de sécurité - y compris routière - le Maire de Paris soit sous la tutelle d'une administration qui manifestement méconnait quelque peu la réalité du terrain et le vécu de ses concitoyens !

 

 

La Rue Gazan comme les autres rues environnant le Parc ne sont peut être pas prioritaires pour la Préfecture de Police mais nous demanderons à la population locale si elle partage cet avis à l'automne prochain...

 

Nous vous tiendrons bien entendu informés des modalités de notre prochaine manifestation !P1000775.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Collectif Montsouris - dans Circulation
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 19:43

L’Association pour la Sauvegarde de la Petite Ceinture de Paris et de son Réseau Ferré (ASPCRF) dont nous partageons largement les conclusions sur l'intérêt de préserver l'usage ferroviaire de la Petite Centinure attire notre attention sur deux enquêtes publiques sur le point de se terminer.

 

Ces deux enquêtes publiques concernant incidemment l'avenir de la Petite Ceinture ferroviaire ont été lancées, qui nécessitent une participation la plus large possible du public concerné.

 

Il s'agit de :

 

- L'enquête publique sur la révision du Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF) ;

 

- L'enquête publique sur la révision du Plan de déplacements urbains d'Île-de-France (PDUIF).

 

Il reste encore quelques jours pour nous exprimer sur ces deux projets : jusqu'au 14 mai pour le SDRIF et jusqu'au 18 mai pour le PDUIF.

 

Les projets et les modalités de consultation et de contribution sont présentés de manière exhaustive sur le web :

 

http://www.enquetespubliques.iledefrance.fr/

 

L'ASPCRF nous invite à défendre l'immense intérêt qu'aurait la réutilisation de la Petite Ceinture pour les transports dans la capitale et dans notre région et nous reprenons ci-dessous la conclusion de leurs travaux :

 

le tramway T3 a été mis en service en 2006 sur les boulevards des Maréchaux et non sur la Petite Ceinture (alors que ce dernier site était jugé bien plus pertinent d'un point de vue économique et technique, comme l'a démontré la Cour des Comptes en 2010 et les études techniques de Réseau Ferré de France).

Il rencontre depuis lors un succès indéniable en terme de requalification urbaine. En revanche, initialement prévu pour 100 000 voyageurs/jour, le T3 a atteint 137 000 voyageurs/jour avant son prolongement en 2012 et dépasse aujourd'hui les 300 000 voyageurs quotidiens, sur l'ensemble des deux tronçons T3a et T3b (un terminus intermédiaire a été aménagé à la Porte de Vincennes, pour améliorer la régularité du parcours).

Depuis la mise en service du prolongement, la RATP reconnaît un état de saturation réel de la ligne, des difficultés d'exploitation en heure de pointe et lors des évènements sportifs ou culturels (Parc des expositions de la porte de Versailles, Stade Charléty, spectacles au Zénith de Paris, embouteillages chroniques).

De plus, de nombreux projets d'aménagements voient le jour, dont notamment :
- Le Balargone ou "Pentagone français" à Balard ;
- La Tour Triangle dans le 15e arrondissement ;
- La ZAC Rungis dans le 14e arrondissement ;
- La ZAC Paris Rive Gauche ;
- La ZAC Bercy Charenton ;
- L'ouverture de la gare Rosa Parks en 2015 ;
- La création du campus Condorcet ;
- La ZAC de La Chapelle Internationale ;
- La ZAC des Batignolles.

L'ensemble de ces projets urbains, situés dans la zone d'intervention de la Petite Ceinture ferroviaire, nécessite de prévoir une offre de transports en commun fiable, complémentaire et adaptée aux besoins de déplacements. La desserte locale étant assurée par le "cabotage" fin du T3, une desserte rapide et efficace pourrait être assurée par la Petite Ceinture réhabilitée.

La PC dispose d'un nombre de stations inférieur à celui du T3 mais celles-ci se situent aux pôles de correspondances stratégiques. C'est ainsi que pour éviter de passer par le centre de Paris, la mise en correspondance de certaines gares pourraient améliorer le maillage territorial de l'agglomération tout en permettant la désaturation de nombreuses lignes de métro et RER".

Il convient de souligner que pour notre quartier, la station Cité Universitaire pourrait ainsi devenir un point de connection important entre la ligne de RER B et la Petite Ceinture.

  

"Il est également important de conserver les installations ferroviaires destinées aux marchandises (gares des Gobelins, La Chapelle, Bercy-Rapée) et de développer des solutions innovantes par cargo-tram afin de diminuer le nombre de camions en ville tout en respectant la qualité de vie des riverains. (...)

Au vu de la conjecture économique, de l'augmentation considérable des prix de l'énergie à moyen-terme, de la densification des abords immédiats de la Petite Ceinture ferroviaire, de la densification de la région parisienne avec le Grand Paris, de la diminution de la pollution voulue par le Grenelle de l'environnement, de nombreux acteurs institutionnels se sont prononcés en faveur de la préservation à long terme de la ligne ces derniers mois. (...).

 

L'association réaffirme donc la nécessaire préservation des installations ferrées existantes de la ligne sur ses 23 km et la limitation au maximum de la présence humaine sur le site afin de ne pas en détériorer la nature en terme de biodiversité et de ne pas obérer l'avenir en termes de transports de voyageurs et de marchandises. Elle demande le maintien de la ligne et des raccordements avec les artères ferroviaires au sein du Réseau Ferré National de RFF et la réversibilité de tous les aménagements réalisés ou envisagés".

Cette position nous semble frappée au coin du bon sens et c'est pourquoi nous vous invitons vivement à vous connecter sur le site http://www.enquetespubliques.iledefrance.fr/ afin de défendre notre point de vue !

  

Stéphane Fertier

Président du Collectif Montsouris

Repost 0
Published by Collectif Montsouris - dans Circulation
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 17:59

Lors de notre rencontre avec l'un des responsables des services techniques de voirie, nous l'avons interrogé sur l'arrachage de tous les potelets de protection situés en bordure gauche - côté du parc Montsouris - Rue Gazan.

 

Nous avons alors appris que la Mairie avait modifié sa politique en la matière qui consistait, depuis les années 1990, à implanter systématiquement ces obstacles afin d'empêcher les véhicules de se garer en empiétant sur les trottoirs.

 

Désormais, la Mairie s'est fixée comme objectif de désencombrer l'espace public de toutes les installations superflues et ce, à hauteur de 30 % dès la première année.

 

Vous observerez ainsi dans certaines de nos rues l'enlèvement d'un potelet sur deux ou même l'enlèvement de tous les potelets.

 

Deux remarques s'imposent : la première est que  cela a un effet visuel immédiat qui permet de mieux repérer les seules installations de protection des piétons restantes puisque seuls les abords des passages piétons sont préservés ;

 

la seconde est que, contrairement à ce que nous pouvions redouter, aucune incivilité majeure des automobilistes n'est constatée depuis l'enlèvement de ces potelets ; il faut dire que parallèlement, la politique de verbalisation et d'enlèvement systématique de ces mêmes véhicules s'est accrue, comme tout un chacun a pu le constater, la proximité de la pré-fourrière dite de Charléty n'y étant certainement pas étrangère.

 

Une telle politique ne serait pas critiquable en elle-même si parallèlement le nombre de places de stationnement n'avait pas été drastiquement été réduit y compris aux abords du Parc Montsouris.

 

Le stationnement pour tous, c'est fini !

Repost 0
Published by Collectif Montsouris - dans Circulation
commenter cet article
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 17:40

Le 22 mars dernier, une réunion préalable avec Monsieur Etienne MERCIER, adjoint au Maire du 14ème arrondissement, un représentant des services techniques de la voirie, une représentante de la Préfecture de Police et un salarié de la société EVESA, spécialisée dans la pose de radars pédagogique a eu lieu rue Gazan afin de déterminer l'emplacement le mieux adapté pour le nouveau radar pédagogique en remplacement du radar actuel qui ne fonctionne plus depuis très longtemps.

 

Ce radar de nouvelle génération devrait être implanté idéalement au niveau du numéro 15 de la Rue Gazan et si possible sur un candélabre afin de limiter les obstacles sur le trottoir.

 

L'objet de cette installation est de rappeler aux conducteurs la limitation de vitesse - 30 km/h - et donc de les inciter à la respecter.

 

Un second radar de verbalisation sera posé un peu plus loin, juste après le parking du restaurant LE PAVILLON MONTSOURIS  et donc avant le passage protégé situé au droit de la Rue Liard, très emprunté par les piétons.

 

Le Collectif Montsouris demande depuis longtemps des aménagements complémentaires - par exemple, des coussins berlinois - afin de faire respecter effectivement la zone 30. Face aux résistances que ce soit de la Préfecture de Police ou de la RATP, les radars sont finalement les seuls outils à notre disposition et avons dès lors approuvé cette initiative de la mairie.

 

Il convient de souligner que cela se traduira pour les riverains par une sécurité accrue mais aussi une baisse des nuisances sonores qui est proportionnelle à la baisse de la vitesse.

 

Enfin, nous avons attiré l'attention des pouvoirs publics sur la nécessité de remplacer également le radar pédagogique installé Rue Nansouty dans le sens Sud/Nord et qui est hors service.

Repost 0
Published by Collectif Montsouris - dans Circulation
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 14:20

Le 19 septembre 2012, un accident de bus a eu lieu à l'angle des Rues Gazan et Liard dans le 14ème arrodnissement entre deux bus de la RATP ( Circulation ).

 

Nous avions alors interrogé la Régie afin de connaître les circonstances exactes de cet accident assez inhabituel et d'une violence importante dont on peut encore voir la trace puisque le mur de ceinture n'est toujours pas réparé.

 

Celle-ci vient de nous répondre qu'une enquête interne a bien eu lieu mais que pour des raisons de confidentialité, les conclusions ne peuvent pas nous être transmises...la RATP nous assurant uniquement que les mesures nécessaires ont été prises pour ce type d'accident ne se reproduise plus !

 

Dont acte mais la réponse est un peu courte surtout après 5 mois d'attente.

 

Nous avions alors souligné que régulièrement, plusieurs bus de la même ligne - 21 - se suivaient sans respecter de distance de sécurité et que cette pratique dangereuse tendait à se multiplier. A ce sujet, il nous est assuré qu'un rappel des règles de sécurité et de conduite a été fait aux machinistes... rappel qui n'a pas dû encore porter ses fruits puisque pas plus tard que ce matin, au départ de la ligne 21, à 8h20, il était possible de constater que deux bus de cette ligne se suivaient encore...précédés de quelques centaines de mètres d'un troisième, Rue de l'Amiral Mouchez !

 

"Bus repetita" pourrait-on dire à la RATP qui manifestement ne prend pas la mesure de ce phénomène ou alors de manière trop "confidentielle".

 

Nous allons donc de nouveau officiellement protester et vous tiendrons informés de la réponse qui interviendra...dans quelques mois !

Repost 0
Published by Collectif Montsouris - dans Circulation
commenter cet article

Présentation

  • : Collectif Montsouris
  • : ce blog associatif, celui du Collectif Montsouris, traite essentiellement 4 sujets : 1. la préservation et l'entretien du Parc Montsouris, 2. la circulation automobile dans le quartier Montsouris, 3. l'amélioration des transports publics dans le quartier Montsouris avec comme projet phare la création d'une passerelle au nord de la station de RER Cité Universitaire 4. l'histoire du quartier Montsouris en particulier et du 14ème arrondissement de Paris en général.
  • Contact

Recherche

Archives

Liens